Je parle souvent de la peau en chronobotanique car c’est un organe à part entière : la peau a ses rythmes biologiques, ses chronorythmes.

Le principal chronorythme est lié à l’alternance jour/nuit qui correspond le jour à la période de lutte contre les agressions, et la nuit à la période de reconstruction et régénération des cellules.

La peau se défend le jour contre les agressions des UV, de la sécheresse (climatisation, chauffage…), de la pollution, des radicaux libres (un déchet produit naturellement par la peau elle-même…).

Le jour, les sécrétions de sébum forment une barrière protectrice. C’est pour cela qu’un passage dans un environnement très pollué rend la peau grasse et la fait briller !

La nuit, le renouvellement des cellules bat son plein. A condition de bien dormir et d’avoir fait pendant la journée des réserves de nutriments pour produire collagène et élastine, secrets anti-rides et beauté !

Les autres chronorythmes s’engrènent : chronorythme saisonnier (été, hiver), chronorythme de la vie (bébé, puberté, jeunesse, maturité).
En saisons sombres (automne et hiver), l’épiderme est moins stimulé par les rayons du soleil et ralentit son renouvellement. Il est bien connu que poils et ongles poussent moins vite l’hiver. C’est pareil pour la peau. C’est à ce moment qu’il faut bien penser à la nourrir et la protéger.

Au printemps et en été, le soleil réveille la peau : elle est très sensible et peut, en s’associant aux poussées hormonales de printemps, occasionner une petite poussée de boutons.

La peau est très liée à nos hormones.

C’est très connu par exemple au moment de la puberté avec les poussées d’acné. C’est moins connu avec le cycle féminin. Le premier jour du cycle est celui où les règles apparaissent : il fait suite à une chute des sécrétions hormonales et la peau a tendance à être un peu plus sèche. En revanche, lors du pic de sécrétion hormonale c’est-à-dire au moment de l’ovulation, là, les hormones étant au maxi, la peau devient plus grasse. De l’acné peut même réapparaître quelques jours après.

Le cycle de renouvellement des cellules de l’épiderme est d’environ 4 semaines. Une baisse de l’hormone de croissance le ralentit. Cette baisse peut être dû au vieillissement ou à une mauvaise alimentation : trop de féculents (glucides) ou sucres en fin de journée. Les deux ensemble accélèrent l’apparition d’une peau sèche et ridée, surtout, fait aggravant, si aux repas les aliments riches en protéines viennent à manquer : la peau ne pourra simplement pas être « fabriquée » par notre corps. D’où l’importance de l’alimentation chronobotanique y compris pour la beauté de la peau. Il faut nourrir notre peau, de l’intérieur et de l’extérieur.

Et, toute l’année, toute la vie, penser à sa pureté avec des bio-infusions détoxifiantes.