Regardons le cas du sous-poids à la naissance.

Qu’appelle-t-on « sous-poids » ?

Eh bien ! disons, en-dessous de 3 kg.

Oh, on pourrait dire 2.5kg, mais restons à 3 kg.

Ce sous-poids est provoqué par quoi ?

Par certaines substances telles que le tabac : si la maman fume pendant sa grossesse, elle va avoir une artère utérine qui sera moins fonctionnelle et par conséquent un apport sanguin qui sera insuffisant.

On peut provoquer la même chose chez les petits animaux de laboratoire : lors d’expériences on a posé un clamp sur l’artère utérine, du coup l’apport sanguin au niveau de l’utérus est devenu insuffisant et on a obtenu des petits rats qui sont vraiment tout petits à la naissance.

Eh bien, c’est pareil chez les personnes qui fument en trop grande quantité !

On dit bien qu’il ne faut pas fumer pendant sa grossesse, bien sûr, mais…

Enfin le résultat est là : une personne qui fume en trop grande quantité pendant sa grossesse va avoir un bébé de poids insuffisant.

Et ça c’est lié à l’expression d’un gène attaché à l’Insulin-like Growth Factor : IGF.

Et même, précisons-le, à l’IGF de type 2.

Il y a 2 types d’IGF : l’IGF1 et l’IGF2.

L’IGF1 agit au niveau du bulbe.

C’est pour la thermo-régulation.

L’IGF2 agit comme facteur de croissance lié à toutes les activités de l’insuline.

Donc cet IGF2, si on n’en a pas suffisamment, eh bien, cela va entrainer par la suite une inaction ou une inactivité de l’insuline.
Par conséquent un syndrome de type métabolique.

Ça c’est le cas classique du sous-poids.

Le sous-poids peut aussi être provoqué par des carences.

On peut voir des cas de sous-poids par exemple d’enfants dont la maman ne prend pas assez de magnésium.

Si elle est carencée, si on a un déficit en magnésium, le poids à la naissance sera très faible.

On a aussi le cas inverse, on le verra, le cas du surpoids à la naissance.

Une future maman doit chercher à éviter à mettre son futur bébé en situation métabolique préjudiciable pour sa santé à venir.
C’est l’un des buts de la chronobotanique.