La jeune enfance commence pendant la grossesse : dans le ventre de la mère, c’est là où tout se passe !

Nous avons des gènes, ça, ça dépend de notre mère et de notre père : pas de problème, on ne pourra pas les modifier. Ces gènes existent.

Il y a des gènes qui sont fragiles, d’autres beaucoup plus solides.

Et nous allons avoir, pour chaque personne, un génome avec des points de fragilité. Pour chaque personne c’est différent.

Si ces points de fragilité sont exacerbés par une carence, à ce moment-là, cela va faire apparaître un défaut. Si au contraire il n’y pas de carence, alors on ne va pas faire apparaître ce défaut.

C’est ce qui s’appelle l’épigénétisme.

L’épigénétisme, c’est ce qu’il y a « autour » du gène.

Le gène existe : si on amène les bons éléments, le gène va s’exprimer correctement.

Si au contraire on a un déficit voire une carence, le gène ne va pas s’exprimer correctement.
Et à ce moment-là, on risque de très nombreuses maladies.

C’est ce qu’on appelle le mécanisme de l’expression/répression des gènes.

Regardons par exemple une enzyme, la mévalonate kinase.

C’est une enzyme qui est bien sûr codifiée par un gène.

Ce gène a comme facteur important le magnésium.

La mévalonate kinase a un rôle dans la synthèse du cholestérol.

Si on n’a pas assez de mévalonate kinase, si on n’a pas une expression suffisante de mévalonate kinase alors on va avoir une augmentation de la synthèse du cholestérol.

On va avoir, secondairement, une hypercholestérolémie.

Hypercholestérolémie qu’on va appeler « congénitale ».

Et pourtant non, elle n’est pas congénitale : c’est une atteinte de la mévalonate kinase qui n’est pas exprimée correctement.

Si on veut réellement parle de cholestérolémie congénitale, on doit parler d’ensemble d’enzymes nécessaires pour la répression de la synthèse du cholestérol, donc, dans ce cas on doit parler de l’HMGCoA réductase et des autres enzymes.

Là, oui ! Là, tout est congénital.

En revanche, ici, ce qui importe c’est bien sûr que nous sommes face à un gène mais qui est un gène fragile : si on n’a pas de magnésium on va avoir un défaut au niveau de la mévalonate kinase et donc une hypercholestérolémie.

Ça c’est dans le ventre de la mère : si elle ne prend pas assez de magnésium, elle n’aura pas d’expression correcte du gène correspondant à la mévalonate kinase.

La chronobotanique a pour but de prévenir carence et déficience : en acides aminés essentiels, oméga-3 et aussi en minéraux, vitamines et actifs naturels de santé.