Avec tout le gras et le cholestérol qu’il consommait, Jeannot (voir « Jeannot et son usine à cholestérol ») aurait dû être ventripotent et mourir précocement d’un accident cardiaque ou cérébral.

Si ce n’a pas été le cas c’est parce que Jeannot consommait tout ce gras le matin.

Pas à midi ni le soir où ses repas étaient légers et en tout cas sans gras notable.

Notre corps fabrique son cholestérol le matin.

Si on veut agir sur cette synthèse pour la diminuer en utilisant le réflexe freinateur de notre organisme, l’effet de rétrocontrôle, il faut manger du cholestérol le matin.

En faisant cela la gestion du cholestérol se fait simplement, naturellement.

Et de façon plus efficace (et plus agréable) qu’en arrêtant de manger du gras.

Il faudra manger du cholestérol pour éviter un dérèglement de notre cholestérol.

Mais pas n’importe comment !

Notre foie, comme tous nos organes, a un cycle quotidien de travail.

Il ne fait pas tout en même temps ou en tous cas pas avec la même intensité.

La synthèse du cholestérol, il la fait principalement le matin avons-nous dit.

Il s’impose alors logiquement d’apporter du cholestérol le matin dans notre petit-déjeuner.

Concrètement manger comme un Jeannot : un œuf à la coque le matin convient très bien.

Apporter une quantité faible mais suffisante de cholestérol comme celle présente dans le jaune encore liquide (s’il est dur, le cholestérol sera détruit) suffira la plupart du temps à envoyer ce message au foie : pas besoin de fabriquer plus de cholestérol, il en arrive du tout prêt !

Et par le rétrocontrôle (appelé aussi effet feedback) le foie ralentira sa synthèse.

Et globalement le cholestérol ne s’emballera pas, voire diminuera. Un petit apport alimentaire, infime par rapport à la masse de cholestérol produite par le foie tous les jours, suffira à faire baisser significativement la production.

Attention, il est important comme je le disais que ce petit apport soit effectué au bon moment : au moment de la synthèse hépatique, c’est-à-dire le matin.

Si on apporte du cholestérol le soir, on n’aura pas le même résultat.

On n’aura pas d’effet sur la diminution.

Ah ! Sacré Jeannot !