Deux fruits sont réellement concernés par les questions liées au gras : l’avocat (dont on fait du guacamole) et sa copie en miniature qu’est l’olive (à l’huile bien connue).

Leur composition qualitative en gras est assez proche et ils sont généralement considérés comme neutres ou plutôt bons pour la santé.

Ça veut dire pour nous qu’ils peuvent être consommés à n’importe quel moment de la journée, il suffira de veiller à ne pas dépasser des quantités que notre corps ne pourrait plus gérer.

Bien sûr comme toujours, préférez les produits de qualité non traités ou mal conservés.

Les huiles d’olive bio et extra vierge de première pression (plus vierge que vierge, je n’ai jamais su ce que ça voulait dire, mais c’est ainsi appelé…) doivent avoir votre préférence.

Pour revenir aux fruits « sucrés » classiques, précisons que les consommer avec une petite quantité de gras est une bonne association.

Parce que les fruits contiennent des vitamines solubles dans les graisses (par exemple la vitamine A et ses dérivés : caroténoïdes, bêta-carotène…) et qu’ils sont mieux absorbés dans l’organisme lorsqu’une petite quantité de gras est consommée au même moment.

Il est donc tout indiqué de consommer, par exemple, des abricots séchés avec quelques noix.