Le bouclier chronobotanique est la clé de notre réactivité face au climat inflammatoire, oxydant et acidifiant dont je parlai en introduction, climat délétère auquel nous ne pouvons échapper et qui a tendance à se détériorer dans notre société.

Le premier des synchroniseurs alimentaires fondamentaux est incontournable : il permet la bonne assimilation des nutriments apportés par l’alimentation et a un rôle sur la diminution des facteurs inflammatoires. Il se prend au petit-déjeuner et est constitué par les probiotiques et les actifs contre l’hyperperméabilité intestinale.

Le second synchroniseur alimentaire fondamental est impliqué dans la gestion des « horloges biologiques du matin » et les neuromédiateurs de l’éveil, de la motivation, et surtout de notre gestion de la faim. Un niveau de stress élevé abaisse dangereusement sa disponibilité. Il agit sur deux fronts : la gestion de l’appétit et de l’activité. Il se prend au petit-déjeuner. Il s’agit de la tyrosine, un acide aminé précurseur de plusieurs neuromédiateurs.

Le troisième synchroniseur alimentaire fondamental est impliqué dans la gestion des « horloges du soir » et a aussi un rôle satiétogène (qui évite le grignotage) et anti-déprime (entraîne la suppression des déprimes et de l’agressivité). C’est le promoteur d’un sommeil réparateur. Sa fragilité le rend de moins en moins disponible dans nos aliments industriels. Il se prend aux repas et à doses filées dans la journée. C’est le tryptophane, un acide aminé précurseur de la sérotonine et de la mélatonine.

Quatrième synchroniseur alimentaire fondamental destiné à faciliter nos échanges cellulaires, assurer la souplesse et la bonne perméabilité de nos membranes (rappelez-vous par exemple le besoin de souplesse des hématies qui font 8 µ de diamètre et doivent passer dans nos capillaires de 6 µ de diamètre) permettant l’entrée et la sortie des nutriments et des messagers hormonaux ou nerveux. Son épuisement dans la chaîne alimentaire actuelle rend son apport d’autant plus précieux. Il doit être pris le soir au dîner pour permettre son incorporation dans les phospholipides membranaires qui se renouvellent la nuit. Il s’agit du DHA (acide docosahexaénoïque), et des oméga-3 à longue chaîne.

Le cinquième synchroniseur alimentaire fondamental est utile à tous les autres car particulièrement indispensable à toutes les synthèses hormonales et des neuromédiateurs mais aussi à toutes les réactions physiques ou chimiques de notre organisme (enzymes, tissus…). Son action alcalinisante est en plus bien connue. Il devra être pris au cours des repas. Il s’agit du magnésium et des cofacteurs ubiquitaires et universels.

Notre équilibre métabolique dépend de la capacité de nos cellules à maîtriser l’agression oxydative. Depuis des années, les publications scientifiques démontrent que notre façon de manger peut être la meilleure et la pire des choses. Le bouclier chronobotanique en favorisant la gestion de nos cycles biologiques par l’alimentation entend confirmer Hippocrate et faire définitivement de l’aliment, notre médicament !

Bouclier chronobotanique = alimentation chronobotanique + bio-infusions + les 5 synchroniseurs alimentaires fondamentaux.