« La vie est compliquée, mais je m’adapte. »
« Je suis cool, mais je prends du poids… »
Ce « tout va bien, mais je… » est typique de notre époque.
C’est le profil chronobotanique classique du candidat au maladies de société ou « syndrome métabolique ».
« Lever difficile, coucher tardif » : je pâtis à me lever et je traine le soir…

Une prise de poids est une alerte.
Elle révèle une désynchronisation entre nos rythmes biologiques et ceux du soleil.

Quelque chose n’est pas en phase.

C’est souvent subtil et paraît bénin, voire « invisible » aux yeux d’un profane.

Un spécialiste averti à la chronobotanique sera tout de suite aux aguets !

Une petite fatigue régulière, un stress léger mais continuel dont nous n’arrivons pas à nous détacher, un soulagement et une détente trouvés dans la nourriture (ou, plus embêtant, l’alcool, le tabac ou les stimulants et drogues…), une baisse de motivation, l’envie de dormir pendant la journée (grasse matinée, sieste après les repas…), un manque d’exercice régulier…
Voilà des signes qui ne trahissent pas !

Pour retrouver forme et silhouette, nous devons faire quelques corrections comportementales.
C’est indispensable pour préserver l’avenir !
Sinon cela n’ira qu’en se dégradant.

D’abord reprenons une activité physique, au moins 2 ou 3 fois par semaine.
Une activité physique, c’est au moins ½ heure d’activité physique avec transpiration !
Avec transpiration !
8 heures de marche pépère ce n’est pas une activité physique : c’est une activité normale.
De la marche rapide ou nordique (avec bâtons) : oui !
Du jogging : oui !
Du trail : oui !
De la salle de sport : oui !
Il faut trans-pi-rer !

Ensuite évitons tout grignotage en structurant bien nos repas.
Et faisons des repas chronobotaniques, bien sûr !

Le pire des grignotages est le grignotage de nuit, mais ce n’est pas pour autant qu’il faut faire un gros repas le soir !
Tout se prépare dès le matin.
Et on entretient le rythme avec l’aide du bouclier chronobotanique (en particulier ici, les synchroniseurs des neuromédiateurs que sont le tryptophane et la tyrosine) et l’alimentation chronobotanique.

Se lever dès le réveil, sans trainer, et ensuite prendre un petit-déjeuner chronobotanique avec tyrosine en compléments qui aidera à la synthèse de dopamine dès le matin.
Pas de céréales toutes prêtes, ni de confitures ou de viennoiseries !
Des graines oléagineuses, du fromage, des œufs, du beurre et un minimum de pain ou de porridge !
Et du thé bio ou des bio-infusions !
Ou le Healthy Thé de Bruno !

Le matin est un moment plein d’énergie (ne pas oublier notre séance quotidienne de gymnastique assouplissante !) et la concentration est idéale : le travail est efficace et rapidement exécuté, les relations humaines sont franches et entières.
Il faut en profiter !

Une mini pause-thé, bio-infusion ou un jus d’orange (oranges pressées à la minute !) relancera la machine si elle s’épuise en fin de matinée.

A midi, faire un repas chronobotanique.
Des aliments protéinés (œufs, viande, poisson…) et des légumes, mais toujours pas de desserts gras et sucrés.
Attention, si nous avons des kilos à perdre, c’est maintenant qu’il faut agir : pas de légumes secs ou de féculents, ni de pommes de terre, pas de pain, ni d’excès de sauces.
Et du thé bio ou des bio-infusions !

Au goûter, en fin d’après-midi, lâchons-nous sur un peu (un peu c’est « un peu » ; ce n’est pas « beaucoup »…) de sucre !
UN fruit, ou UN carré de chocolat, ou UN gâteau, ou « quelques » graines…
Et du tryptophane pour assurer sérénité, effet coupe-faim pour le soir (très important pour ne pas vider le frigo ou la boite à gâteaux en revenant du travail !), diminution du cortisol circulant et préparation de la nuit (mélatonine).
Et des bio-infusions !

Ce sera alors un moment dynamique pour terminer les travaux de la journée et préparer l’emploi du temps du lendemain.

Le repas du soir sera léger, c’est-à-dire SANS féculents, pain, pizza, pâtes, pommes de terre ou légumes secs mais AVEC légumes verts et poissons ou crustacés !
Surtout pas trop de glucides qui favoriseraient peut-être le sommeil au départ mais provoqueraient ensuite une hypoglycémie avec souffrance du cerveau, cauchemars et diminution de sécrétion de l’hormone de croissance !
Vieillissement prématuré assuré !
Et risque d’avoir envie de se lever pour vider le frigo…
Et prendre des kilos !

Préparer la nuit par la relaxation (lecture reposante, discussion calme, sauna, douche chaude, étreintes passionnées ou méditation) et non pas l’excitation devant un écran (TV ou PC). Boire une bio-infusion et au lit !

Les personnes en surpoids dangereux ronflent !
C’est un signe d’alerte !
C’est la première marche vers les maladies métaboliques.
L’étape du ronflement dépassée, c’est l’apnée du sommeil.
Et le premier traitement de l’apnée du sommeil, c’est la perte de poids !

Une bonne nuit et ça repart le lendemain matin !

Voilà comment la chronobotanique fait s’envoler les kilos en trop et retrouver le plaisir de vivre !
Car être cool c’est bien, le rester c’est mieux !