La glande appelée thyroïde est une glande en forme de papillon, située dans la partie avant du cou.

Un grand nombre de mécanismes biologiques sont sous l’influence de la thyroïde et le stress a un impact sur cette glande.

La thyroïde secrète des hormones indispensables à la santé.

Les hormones thyroïdiennes interviennent sur la croissance osseuse, le développement mental, la stimulation de la consommation en oxygène des tissus, la transformation des graisses et des sucres…

Les hormones thyroïdiennes sont la triiodothyronine (T3) et la tétraiodothyronine (T4 = thyroxine).

Elles sont fabriquées à partir de la tyrosine et l’iode alimentaire.

La sécrétion de ces hormones est régulée par une hormone hypophysaire : la thyréostimuline (TSH). La TSH est secrétée par une glande située dans le cerveau. Elle règle en permanence les taux d’hormones thyroïdiennes T4 circulant dans le sang. C’est d’abord le dosage de la TSH qui nous permet de mesurer l’état de la fonction thyroïdienne.

La thyroïde connaît un certain nombre de dysfonctionnements (hyper ou hypothyroïdie). Ils ont de multiples répercussions sur notre santé : sur la peau, la température du corps, le cœur, l’humeur, le poids et le système digestif.

Le cortisol est un intervenant clé dans le bon fonctionnement des hormones thyroïdiennes. La relation avec le cortisol est une relation d’interdépendance, par conséquent il arrive que les symptômes de carence d’une de ces hormones puissent, de fait, signaler une carence de l’autre.

Un excès d’hormones thyroïdiennes peut empêcher le fonctionnement normal du cortisol, et vice et versa. Sans entrer dans les détails, on comprend mieux ainsi comment le stress peut engendrer des désordres hormonaux susceptibles d’accélérer l’apparition d’un dérèglement thyroïdien, voire d’une maladie auto-immune.

En dehors de l’iode et de la Tyrosine, les principaux minéraux impliqués dans le fonctionnement de la thyroïde sont le fer, le zinc, le sélénium, le calcium, le magnésium. Et parmi les vitamines, citons les D, E et B12…

Une mauvaise alimentation peut de ce fait être la source d’un problème de thyroïde. C’est pourquoi la chronobotanique alimentaire s’impose : elle apportera une harmonie de base, une synchronisation avec les rythmes naturels indispensable.