La mélatonine est sécrétée dans le cerveau par la glande pinéale, notre troisième œil, celui qui nous sert d’horloge centrale.

Ce troisième œil intéressera les férus de symbolisme : voir par exemple http://homme-et-espace.over-blog.com/2015/06/la-glande-pineale-ce-3eme-oeil-d-horus-que-l-on-nous-empeche-d-utiliser.html

Cette hormone gouverne nos cycles veille/sommeil et sa production se fait la nuit.

La mélatonine provient d’un acide aminé essentiel, le tryptophane, apporté par l’alimentation, puis transformé en sérotonine et en mélatonine.

Ces étapes attestent bien des liens étroits existants entre nos aliments et nos hormones, point central du concept de Chronobotanique.

La glande pinéale et la mélatonine rythment nos 24 heures journalières.

La glande pinéale est un chef d’orchestre qui travaille, comme un dioscure, en alternance avec le cortisol, notre hormone de vie du jour.

Les Dioscures sont les « jumeaux divins » : Castor et Pollux, Lug et Cernunos, Romulus et Remus… Toujours jumeaux, ils sont semblables mais avec des traits distinctifs ; proches à la naissance puis divergents par la suite, jusqu’à l’inimitié voire le meurtre.

Ils ont un rôle fondateur et sont utilisés pour évoquer la dualité, la collaboration, l’opposition, l’alternance, et la différenciation du même à l’autre.

C’est tout à fait le cas de la mélatonine et du cortisol : l’un ne va pas sans l’autre, mais ils ne sont jamais ensemble sinon l’un des deux tue l’autre !

Le début ou la fin de la sécrétion de mélatonine commande aux autres glandes le début, la fin ou le niveau d’intensité du travail qui leur est dévolu (quand libérer les hormones, comment régler le système immunitaire).

Un des grands rôles (pourtant méconnu) de la mélatonine est de stimuler le thymus, qui est notre organe immunitaire essentiel.

Nous avons vu que le stress chronique est une des grandes causes du vieillissement, car il fait monter en permanence le cortisol. Cette production de cortisol trop longue et trop forte, engendre une baisse des défenses immunitaires car bloque la sécrétion de mélatonine.

La mélatonine gère l’immunité : on fabrique des globules blancs, des anticorps, la nuit !

La mélatonine est une hormone parasympathique = relaxante, décontractante et régulatrice. C’est la balance inverse du cortisol : elle nous permet de retrouver la capacité d’affronter des situations stressantes avec adaptation et calme.

La mélatonine est notre meilleur antioxydant général (on ne s’en sert que la nuit…), et elle est source, c’est bien connu, de sommeil.