La DHEA est l’hormone la plus secrétée du corps humain.

La DHEA est aussi une pro-hormone impliquée dans la production de nombreuses hormones stéroïdes (œstrogène, androsténedione, testostérone, corticostérone…).

La DHEA est synthétisée par les glandes surrénales.

La DHEA est un antidote au vieillissement, à l’âge et au stress. Son taux maximum de sécrétion se fait vers l’âge de 20/25 ans. Son pic de sécrétion est à 7 ou 8 heures du matin.

Il n’existe pas de pilule miracle contre le stress : seule une prise en charge personnelle est nécessaire.

Lutter contre le stress et prolonger sa durée de vie nécessite de le vouloir et s’en donner les moyens : physiquement et moralement.

Une bonne solution est de redonner du pouvoir au système nerveux parasympathique qui va faire décroître le taux basal de l’adrénaline et du cortisol.

Pour cela, il existe deux solutions principales : les hormones et la relaxation.

Les hormones impliquées sont la progestérone, l’hormone de croissance, la mélatonine, la DHEA et la testostérone.

Les techniques de relaxation classiquement utilisées sont le Qi-gong, le Tai-chi-chuan, le Yoga, la méditation et l’acupuncture.

La relaxation permet d’augmenter les taux de l’hormone de croissance, de la DHEA et de la testostérone, ainsi il y a activation du système nerveux parasympathique, et par conséquent diminution du stress.

Il existe un équilibre et il faut surveiller le rapport DHEA/Cortisol.

La DHEA a un effet protecteur sur les os, est bénéfique pour la peau, a une influence sur le poids, a de puissants impacts sur le cerveau, réduit les symptômes de la ménopause, joue sur la sexualité, stimule l’immunité, et a un rôle sur le risque cardiovasculaire.

La mesure du taux de DHEA circulant (S-DHEA) permet indirectement de connaître l’état de stress d’une personne : une DHEA effondrée signifiera un stress chronique mal géré. Pourquoi ? Parce que la DHEA est un précurseur du cortisol : si notre corps a besoin de fabriquer du cortisol, il va pomper sur le stock de DHEA !

La baisse du rapport DHEA/cortisol est un signe de grand stress.

Une mauvaise alimentation peut être à la source d’une insuffisance de DHEA : par exemple, une déficience en acides gras oméga-3, vitamines A et E, sélénium, magnésium, zinc… C’est pourquoi la chronobotanique alimentaire s’impose : elle apportera une harmonie de base, une synchronisation avec les rythmes naturels indispensable.