Il y a le stress négatif, bien connu, celui qui nous angoisse ou nous rend malheureux.

Et puis il y a le stress positif, celui qui nous rend heureux (bonne nouvelle, évènement favorable ou attendu ou plaisant…).

Chacun doit faire face avec ses propres moyens et assurer un retour à l’équilibre psychologique (dans les deux cas) sans heurts. Nous fonctionnons en général grâce à notre mémoire et notre compréhension, de façon souvent inconsciente. Une bonne réponse psychologique passe par l’analyse, la réflexion et l’invention. Pour retrouver notre équilibre, notre harmonie, nous devons mettre en jeu un processus d’adaptation. On est programmé pour ces stress rapides. On les supporte généralement bien.

Il y a surtout le pire des stress : le stress chronique, qui dure, qui dure et contre lequel on est impuissant.

Ce stress chronique est responsable de nos problèmes psychiques (fatigue, trouble du sommeil, déprime, dépression…) ou physiques (infarctus, ulcères, maladies…). Il affaiblit notre système de défense, notre système immunitaire.

Causes de stress :
– Causes environnementales = pollution, odeurs, bruits, air, eau, maladies
– Causes psychologiques = travail, média, violences verbales ou visuelles, harcèlement…
– Causes alimentaires = sucres rapides, graisses « trans », malnutrition, régimes alimentaires, surnutrition, syndrome métabolique, dysbiose, OGM…
– Causes énergétiques = ondes, pollutions électromagnétiques, micro-ondes, radio…

Réactions au stress :
– Au niveau du système cardiovasculaire (hypertension, accélération du rythme cardiaque, redistribution rapide du sang vers les organes)

– Au niveau du système respiratoire (augmentation de la respiration)

– Au niveau de l’équilibre acido-basique (acidification)

– Au niveau intestinal (digestion, intolérances, immunités)

– Au niveau métabolique : libération du glycogène, augmentation du glucose dans le sang, libération des lipides avec augmentation des lipides dans le sang

Le stress cellulaire ou stress oxydatif désigne les attaques intracellulaires par les radicaux libres. Les radicaux libres ne sont pas dangereux si nous avons assez d’antioxydants pour les inactiver. Ce qui est dangereux, c’est quand il y a trop de radicaux libres par rapport à nos capacités pour les neutraliser.

Notre alimentation être le plus physiologique possible pour nous permettre de faire face à tous les stress et leurs effets nocifs. La Chronobotanique est une nutrition physiologique. Elle respecte et soutien les cycles naturels de notre défense : hormones, neuromédiateurs…