L’œuf :

Les œufs le matin apportent des protéines très qualitatives à condition de ne pas manger le blanc très (trop) cuit. Le jaune apporte aussi des protéines et des lipides (gras) et beaucoup de micronutriments. L’œuf est un excellent aliment du matin. Il peut aussi être mangé à midi ou le soir mais dans ces cas-là, il est conseillé de ne pas avoir de raisons médicales justifiant une baisse des lipides circulant. S’il est consommé midi ou soir, l’œuf enrichi en oméga-3 (ou, à défaut, d’élevage plein air) est préférable. Dans tous les cas, préférons une qualité bio ou équivalente.

Les protéines de l’œuf sont très digestes (sauf allergies particulières). Les personnes ayant une insuffisance de sécrétions acides au niveau de l’estomac auront quand même des difficultés à les assimiler (elles auront des difficultés pour tous les aliments protéinés d’ailleurs : légumineuses ou viandes…) ; c’est pour cette raison que certaines ajoutent du vinaigre aux œufs. Ça peut aider. Mais le vinaigre en trop grande quantité est à éviter (l’acide acétique peut être métabolisé comme un sucre ) : pas plus d’une cuillère à soupe par repas.

Le fromage :

Les fromages sont des aliments très riches en lipides et en protéines. Leur place est le matin, voire à midi. Pas le soir pour éviter les surcharges caloriques nocturnes et la digestion relativement longue des caséines de lait. De plus certains fromages contiennent encore un peu de lactose : préférons ceux qui en sont exempts.

Les fromages de chèvre ou de brebis contiennent plus d’acides gras « courte chaine » que ceux de vache : privilégions-les pour notre flore intestinale et notre balance lipidique.
Et préférons les fromages au lait entier, cru, non pasteurisés, non thermisés et bien préparés (sans contaminations bactériennes, bien sûr !).

Le pain :

Un pain complet peut être plus néfaste qu’un pain classique pour les personnes sensibles côté intestins. Les pains complets contiennent beaucoup de fibres et des produits antinutritionnels (phytates, etc.). Solution : varier les pains et en choisir qui ne provoquent pas d’intolérance ou de désagréments digestifs.

Utiles pour les constipés, les pains complets peuvent être utilement remplacés dans ce rôle laxatif (irritant !) par un fruit ou une bio-infusion. La constipation est un fléau pour la santé.

Le pain ne doit pas devenir l’aliment commun à tous les repas ! C’est une source de glucides qui peut générer une prise de poids inconsciente : qui imaginerait qu’un bon pain puisse être source d’obésité ? Et pourtant c’est souvent le cas chez ceux qui mangent plus d’une tranche de pain par repas !