Les yogurts ou yaourts contiennent si peu de graisses que l’on en a fait l’aliment vedette des régimes.

Comme le fromage blanc, ils diluent la quantité de calcium dans pas mal d’eau et il faudrait en manger au moins 4 pour avoir un apport suffisant pour la journée.

Mais nous absorberions alors trop de sucres – ceux du lait, lactose en tête – et, s’ils sont allégés, trop peu de graisses. S’ils sont aromatisés ou aux fruits : il y a encore beaucoup plus de sucre !

Ils n’ont par conséquent guère d’intérêt au menu du petit déjeuner.
Pis encore : ce sont de véritables « booster » de cellulite.

Même lorsqu’ils ne contiennent presque pas de lactose, la plupart des yaourts – à l’exception des yaourts faits « maison » qui sont valables – sont confectionnés en fractionnant les particules de lait (homogénéisation ou brassage). Ces particules migrent à toute vitesse dans les intestins qui ne parviennent pas à les digérer. Elles vont alors passer intactes dans le sang et venir intoxiquer les cellules adipeuses avec d’autant plus de facilité que l’eau des yaourts et leurs minéraux favoriseront leur pénétration dans les cellules.
Nous croyons faire « régime » à coups de yaourts, en fait on se fabrique de la cellulite !

À éliminer du caddie tant que notre silhouette n’aura pas atteint son point d’équilibre.

Si on adore les yaourts, on peut tout au plus, en ajouter un au lait entier, de temps en temps (pas tous les jours), à son menu du matin. Incorporé au bol alimentaire du petit-déjeuner chronobotanique ou avec le Healthy Thé de Bruno, sa digestion sera plus longue et plus complète et on risquera moins de se fabriquer de la cellulite.

Dans les produits allégés, tous les acides gras ont été supprimés, ce qui n’est pas obligatoirement bon pour l’organisme, et de plus remplacés par d’autres substances, en particulier des dérivés sucrés.

Les allégés n’ont plus assez de lipides, on élimine les lipides or il nous faut des lipides. Si on n’a pas de lipides, on multiplie la synthèse de ses acides gras endogènes (on n’a plus de rétrocontrôle), on remplace par des glucides qui seront transformés en acides gras. Alors qu’on en a besoin, ne serait-ce que pour réguler la synthèse des lipides endogènes. Ils sont remplacés par des glucides qui seront transformés sans régulation en lipides…

La meilleure façon de manger « allégé », c’est de veiller à ne pas dépasser la quantité chronobotanique d’aliments tels que la nature les a faits, et de les consommer à la bonne heure !
Les yaourts au lait bio, entier, issu de vaches nourries à l’herbe, ça c’est le seul type de yaourt physiologiquement supportable. Encore mieux s’il est fait « maison » ou dans cet esprit. Bien sûr le lait ne doit pas avoir subi de traitement (chaleur ou autre).

Si même ce type de yaourt nous donne des maux de ventre, pensons au lactose : c’est peut-être lui le coupable. Utilisons du lait délactosé (ou des comprimés de lactase).