Comment s’organise un petit-déjeuner chronobotanique ?

Pour un apport d’énergie en continu toute la matinée, pour éviter fringales et coups de pompe, pour éviter les prises de poids, il faut que le petit-déjeuner soit un vrai repas associant :

• des sucres « ralentis » (dans leur assimilation) par des lipides comme le pain beurré (le fromage n’est pas aussi efficace que le beurre pour ralentir le sucre du pain)

• des protéines comme celles du fromage (des œufs, ou du poisson, de la charcuterie de temps en temps)

• des lipides comme ceux du beurre et du fromage

• des nutriments (minéraux, tanins, flavonoïdes, anti-oxydants…) végétalisés : fruit et bio-infusion

Le matin, c’est le moment du Healthy Thé Chronobotanique (voir l’article que Bruno a écrit sur ce petit-déj chronobotanique extra !).

Le matin, les charcuteries sont possibles mais, étant riches en acide arachidonique pro-inflammatoire, il ne faut pas en prendre régulièrement si, par exemple, on a des problèmes articulaires. Les douleurs risqueraient de s’incruster !

Manger de la charcuterie le matin changera nos habitudes, mais doit rester occasionnel voire exceptionnel ; nous nous mettrons aux goûts de l’Europe du Nord et des Anglo-Saxons qui mangent jambon, bacon ou saucisses au petit-déjeuner. Et nous ne ferons finalement que retrouver les habitudes paysannes françaises d’autrefois où l’on prenait un œuf et mettait du lard dans la soupe du matin !

Dans un objectif « minceur », oublions les petits-déjeuners sucrés (corn-flakes + lait + jus d’orange par exemple…)

Si on prend le matin un petit-déjeuner avec du sucre en quantité importante (type : confiture, biscottes, corn-flakes, céréales prêtes à consommer, viennoiseries, pâtisseries), on va grossir. Si par contre on fait un goûter sucré (sans excès !), on ne grossit pas.

Les aliments riches en oméga-3 sont nécessaires à la multiplication des cellules. Il ne sert à rien d’en prendre le matin car ils sont alors majoritairement transformés en énergie. Le soir, les oméga-3 sont indispensables pour aider à une meilleure qualité de construction des cellules car l’organisme ne sait pas les fabriquer lui-même. Si on sait avoir la main légère, ils ne viendront pas encombrer les cellules adipeuses.

Le poisson contient des bons acides gras oméga-3 qui seront en partie détruits. La place du poisson est plutôt le soir : là, ils seront utilisés dans notre organisme au lieu d’être détruits pour faire de l’énergie.

Notre organisme ne peut se passer de « gras ».

Mais il y a gras et gras, tout dépend de l’heure de consommation. On peut le stocker ou non.

Pris le matin, les acides gras courts permettent de « piéger » le foie en inhibant la synthèse de graisses induite et provoquée par l’apport de sucres rapides au petit-déjeuner. Les acides gras contenus dans le beurre et le fromage par exemple, évitent la formation de triglycérides qui vont se stocker dans les cellules graisseuses. Ils évitent donc une prise de poids.

En résumé, au petit-déjeuner, prendre régulièrement pain, beurre, fromages, un fruit, une bio-infusion, et, pour varier, de temps à autres, charcuterie, œuf, œuf-bacon, poisson, graines oléagineuses…

Comment s’organise un déjeuner chronobotanique ?

A midi, nous pouvons associer, selon notre idée, 2 des 3 types d’aliments suivants :
– viande ou œuf ou poisson
– féculents (= légumes secs)
– céréales (riz, pâtes…)

Le tout peut éventuellement être accompagné d’un peu de légumes (cuits vapeur ou en crudités). Un soupçon de sauce ou d’assaisonnement.

Un fruit et une bio-infusion.

Et c’est tout !

Cela peut être construit selon le mode plat unique/fruit+bio-infusion ou entrée/plat/ fruit+bio-infusion.

Il faut mélanger les aliments contenant des protéines (viande ou œuf ou poisson, féculents et céréales) pour avoir une digestion plus lente et ne pas avoir envie de grignoter trop tôt dans l’après-midi, et de dévorer au repas du soir (ou en rentrant du travail !).

Comment s’organise un goûter chronobotanique ?

Associer des graines oléagineuses ou du chocolat à un aliment plaisir : gâteau ou fruit.

Et boire une bio-infusion de nutriments végétalisés.

Comment s’organise un diner chronobotanique ?

Associer des produits de la mer ou des viandes blanches (poulet…) à des légumes cuits vapeurs ou crus ou potage (sans féculents ou céréales !), assaisonnés d’un filet d’huile riche en oméga-3.

Prendre du tryptophane, du magnésium et des oméga-3 (si on ne mange pas de produits de la mer).

Une bio-infusion pour bien préparer la nuit.

Et c’est tout.

Le soir, l’ingestion excessive de féculents, de pommes de terre, de pâtes, de pizza… va provoquer, à contretemps, une sécrétion d’insuline et interdire l’élimination des graisses qui s’opère normalement la nuit. Nous prenons du poids. Et cela va freiner la sécrétion d’hormone de croissance : nous vieillissons plus vite !

Chez certaines personnes, une cuillère à soupe de pâtes ou de féculents le soir favorise le sommeil. C’est bien pour eux mais ils risquent de faire souffrir le cerveau quelques heures plus tard (hypoglycémie réactionnelle) si la cuillère à soupe est dépassée !

Prenons plutôt une bio-infusion !