Dans le cas d’un sportif de haut niveau (Romain Bardet, Roger Federer, Tony Parker, Mayweather, Ronaldo, Tiger Woods…) un suivi particulier est indispensable et nul doute qu’ils doivent y attacher un intérêt particulier.

Les points sensibles sont le ratio protéines/glucides et le suivi de la perméabilité intestinale.

Je ne suis pas un sportif de haut niveau mais je fais beaucoup de sport. Dois-je adapter mon alimentation ?

Oui, cela nécessite un apport d’énergie complémentaire. Les efforts physiques intenses doivent être précédés et accompagnés par un complément nutritionnel essentiellement végétal et le plus riche possible en protéines et en lipides : banane fraîche ou séchée, châtaignes grillées, crème de marron, figue ou cake non industriel conviendront parfaitement.

Ce complément énergétique devra être pris dans l’heure qui précède l’activité sportive. Si l’effort est très intense nous pourrons renouveler la prise pendant l’activité, prise accompagnée d’une bio-infusion à température ambiante pour une bonne hydratation.

Buvons suffisamment tout au long de l’effort et évitons le sport à midi. Physiologiquement, le meilleur moment est la fin d’après-midi.

Truc : la nuit nous faisons une lipolyse, nous perdons du gras. Cette perte de gras est une « fonte des graisses » et s’accompagne d’une perte de poids et de volume. Pour continuer et accentuer cette perte de poids, il existe une astuce physiologique : faire du sport tôt le matin, avant le petit-déjeuner. Le corps prendra l’énergie dans ce gras qu’il dégrade et la perte de poids sera encore accentuée !

Courir 30 mn à 1 heure avant le petit-déjeuner = ligne assurée !